Le Noël éthique de Clément & Amandine de Mo’chillin

La saison de Noël approche, qu’est ce que cette fête représente pour vous ?

Clément : Pour moi Noël est avant tout une fête de famille, c’est généralement l’occasion de se retrouver ensemble, lorsqu’on a pas l’occasion de pouvoir tous se retrouver en un même point géographique durant l’année. Je n’ai pas souvenir d’un « mauvais » Noël, c’est toujours une époque joyeuse, qu’on attendait avec beaucoup d’impatience petit, et un petit plus de pragmatisme aujourd’hui.

C’est l’occasion de faire un point sur l’année passée et consacrer son temps et ses pensées à ses proches. C’est aussi pour moi le temps de prendre du recul sur le monde, de faire une pause de la vie rapide que l’on s’impose.

Amandine : J’adore la période de Noël ! Dans ma famille, on est « très Noël », je crois que c’est parce que mon papa est d’origine danoise et que là bas, on sait vraiment célébrer cette fête. J’aime les odeurs de Noël, le sapin, la cannelle, le vin chaud… c’est une ambiance chaleureuse et familiale que j’attends chaque année avec impatience.

Quand j’étais petite, il y avait bien sûr l’attente et l’excitation des cadeaux associée à Noël !!! Mais aujourd’hui, c’est vraiment ce moment unique où tout est doux et agréable et où l’on prend le temps d’être ensemble, et d’être reconnaissant pour ce que l’année passée nous a donné.

 

Un Noël éthique, ça veut dire quoi?

Clément : Je dirais que chacun à son propre curseur éthique, et à chacun de le placer où il le souhaite. Il est donc difficile de définir un Noël éthique.

De mon coté, je dirais qu’il s’agit d’essayer de limiter la consommation à outrance, et passer une période de Noël à excès raisonnés, en gardant en tête l’impact qu’à notre consommation sur le monde et les personnes qui nous entourent, peu importe l’endroit du monde où celles-ci se trouvent.

Je pense qu’en Europe nous sommes en train de faire évoluer nos pensées, en prenant plusieurs facteurs en compte lors d’un achat.

Bien entendu, il n’est pas question de se refuser les plaisirs de ce temps joyeux et de fête. Il s’agit de penser raisonnablement et peu à peu à l’impact de notre consommation, et passer un Noël un peu plus éthique.

Amandine : Le plaisir d’offrir, pour moi, ce n’est pas qu’une formule. C’est réellement un état d’esprit et c’est ça l’esprit de Noël, aussi. C’est un vrai plaisir de faire plaisir à ses proches avec un joli cadeau qui les rendra heureux, mais je pense que les présents que l’on offre doivent aussi rendre heureux ceux qui les ont produits, fabriqués et toute la chaine qui les a amenés jusque sous le sapin.

Il est important de faire des achats responsables pour que le plaisir d’offrir ne soit pas synonyme d’impact négatif sur les Hommes et la planète.

Le monde occidental se sensibilise de plus en plus à cette question et je pense qu’après des décennies de sur-consommation ou de consommation peu raisonnée, c’est une véritable priorité.

 

Et Mo’chillin dans tout ça?

Clément : Quand on pense à Mo’chillin, et que l’on pense à la Colombie, on a un peu du mal à s’imaginer un Noël sous le soleil (c’est la période sèche à cette époque).

Je pense au contraire que, offrir un sac mochila Wayuu de Mo’chillin, permet d’amener un peu de soleil, de voyage, dans un accessoire chic et éthique.

J’espère retrouver des Mo’chillin sous beaucoup de sapins cette année.

Amandine : La marque que nous avons créée avec Clément se veut justement éthique et responsable. On est tombés amoureux de ces superbes sacs mochilas Wayuu et on a voulu les faire connaitre en France, mais notre soucis reste de soutenir les artisanes, ces femmes de la communauté Wayuu, qui sont des artistes et qui grâce à la vente des sacs font vivre leurs familles.

Un sac Mo’chillin sous le sapin c’est un ami, un proche heureux et une famille Wayuu heureuse. C’est ça le Noël éthique !

JOYEUX NOËL A TOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *